Retour

Scania introduit un essieu tandem débrayable

Scania présente maintenant l'essieu tandem RB662 avec une fonction de levage et de débrayage en option. Cette nouvelle option, lorsqu'elle est enclenchée, permet d'économiser jusqu'à 6 % de carburant, selon l'utilisation, et de réduire le rayon de braquage. Le levage prend moins de 25 secondes et, avec une hauteur de châssis et des pneus normaux, la garde au sol est de près de 70 mm.

« C'est une fonction très recherchée par les clients dans certaines applications, et je suis heureux d'annoncer cette solution très soignée », déclare Bo Eriksson, chef de produit chez Scania Trucks. « À vide, la différence de consommation de carburant peut aller jusqu'à 6 % selon l'opération. C'est considérable, surtout si l'on considère un aller-retour de 150 à 200 kilomètres, comme c'est souvent le cas avec les camions de bois en Suède. Et, en plus de cela, vous obtenez également une usure moindre des pneus et une plus grande maniabilité ».

L’essieu tandem relevable et débrayable (LDTA) nécessite une suspension pneumatique et augmentera le poids en ordre de marche de 60 kg. La plupart des économies de carburant peuvent être attribuées à la réduction du frottement à l'intérieur du deuxième engrenage d'essieu (débrayable) et seulement 10 % environ de l'économie provient de la réduction de la résistance au roulement. Trois poids de bogie, 19, 21 et 26 tonnes, sont disponibles et les limites de charge avec le deuxième essieu levé sont respectivement de 9,5, 10,5 et 13 tonnes.

Une connexion tu type « embrayage à griffes » fait partie de l'option qui rend l'essieu tandem RB662 de Scania à la fois relevable et débrayable, offrant ainsi des économies de carburant substantielles, une usure des pneus réduite et des rayons de braquage beaucoup plus serrés.

L'option LDTA ne peut actuellement pas être combinée avec des essieux à réduction de moyeu ou des configurations tridem. Le conducteur relève l'essieu en tournant simplement un bouton. Un avertissement apparaît dans le tableau de bord si le camion identifie une situation de surcharge, auquel cas il ne lèvera pas l'essieu. Le levage peut être demandé à n'importe quelle vitesse. Le débrayage proprement dit s'effectue via une connexion tu type « embrayage à griffes ».

« Nous espérons que cette option sera incluse dans de nombreuses spécifications de camions », déclare Eriksson. « Le coût supplémentaire sera rapidement compensé étant donné la contribution évidente et très positive à l'économie d'exploitation totale de nos clients ».