Retour

La Patrouille TCS de plus en plus souvent en service hivernale aussi à cause des voitures électriques

Le TCS a nettement plus souvent effectué des dépannages en janvier et février 2021 que durant la même période l’année précédente. Cela est dû aux chutes de neige, parfois importantes et jusqu’en plaine, ainsi qu’aux basses températures. Le nombre de pannes sur les véhicules électriques a augmenté.

Texte / photo : TCS

Les mois de janvier et février ont été particulièrement chargés pour les patrouilleurs TCS avec respectivement 6,8% et 8,8% d’interventions en plus par rapport à l’hiver précédent. Ces chiffres record de janvier et février montrent que les conditions hivernales continuent à avoir un impact significatif sur le nombre de pannes. La batterie et les composants du moteur en général peuvent souffrir des basses températures et entraîner des problèmes, tout comme les pièces en plastique peuvent casser avec le froid et les serrures geler.

Depuis des années, les pannes de batteries sont de loin le problème le plus fréquemment rencontré par les automobilistes. C’est le cas tant pour les voitures à moteur thermique que pour les voitures électriques. En janvier 2021, près de la moitié des pannes étaient liées à la batterie.

Augmentation des pannes sur les voitures électriques

La demande en voitures électriques est en constante croissance. L’augmentation de leur nombre sur les routes se répercute aussi sur le nombre de pannes. La statistique des pannes montre que leur nombre est aussi en constante augmentation. Durant l’hiver 2020/2021, les patrouilleurs du TCS ont ainsi été appelés deux fois plus souvent pour dépanner un véhicule électrique qu’au cours de l’hiver précédent.

Ajouter un commentaire

Veuillez additionner 2 et 4.