Retour

Fournisseurs de garages : l'économie se redresse plus vite que prévu

Selon swiss automotive aftermarket (SAA), la situation de la branche de la fourniture de garage s'est « nettement améliorée » par rapport au trimestre précédent. Pour le prochain trimestre, l'activité économique devrait encore être faible, mais à un niveau plus élevé qu'aujourd'hui.

Texte / photo : tCH.online

L'assouplissement des mesures de confinement depuis la mi-mai et les programmes de soutien qui ont été adoptés servent évidemment aussi les garagistes : selon le baromètre économique du SAA, ils conduisent déjà à un fort processus de rattrapage. Environ un tiers (trimestre précédent 11 %) de toutes les entreprises interrogées ont déclaré que le niveau d'emploi actuel est bon. Conclusion : « La reprise est en cours, bien qu'à un rythme plus lent, mais elle devrait se poursuivre au cours des prochains trimestres ».

En termes de chiffre d'affaires, il y a une nette augmentation de « satisfaisant/mauvais » à « bon ». Depuis peu, près de 20 % de plus d'entreprises estiment que leur chiffre d'affaires total est bon. Environ 65 % (trimestre précédent 75 %) de toutes les entreprises enregistrées considèrent actuellement leur chiffre d'affaires comme satisfaisant. On observe également des signes d'une évolution positive de la situation des revenus : 27 % des interrogés ont estimé que leur niveau de revenus était « bon », ce qui représente une augmentation de 20 %.

Plus d'optimisme pour le 4e trimestre 2020

Dans le cadre de la reprise de la demande, la majorité des interrogés (73 % / 50 % au trimestre précédent) s'attendent à ce que les revenus restent identiques ou même s'améliorent au cours du 4e trimestre 2020, tandis que 27 % (50 % au trimestre précédent) s'attendent à une détérioration. Environ 54 % (41 % au trimestre précédent) de toutes les entreprises participantes s'attendent à ce que leur chiffre d'affaires reste le même et 22 % (9 % au trimestre précédent) s'attendent à ce que leur chiffre d'affaires total augmente. 86 % (52 % au trimestre précédent) des entreprises déclarantes n'ont pas de projet de chômage partiel pour le trimestre suivant. Par rapport au trimestre précédent, l'ampleur du chômage partiel est réduite de 30 % au total.

 

Communiqué de presse sous : https://aftermarket.ch/de/downloads/presse/presse-2020/konjunkturbarometer-4.quartal-2020.pdf