Retour

Fondation de la European Clean Trucking Alliance

18 entreprises de transport, de logistique et de commerce/industrie ont fondé l'Alliance européenne pour un camionnage propre (European Clean Trucking Alliance). La coalition veut faire pression sur l'UE pour accélérer la transition vers des camions propres.

Texte : tCH.online / photo : transport-CH

Afin d'atteindre les objectifs d'émission de la loi climatique de l'UE d'ici 2030 et de parvenir à la décarbonisation en Europe d'ici 2050, des entreprises de la région européenne prennent l'initiative. 18 entreprises des secteurs du transport/de la logistique et de l'industrie/du commerce ont fondé l « Alliance européenne pour un camionnage propre » (European Clean Trucking Alliance ) à la mi-juillet. Ce faisant, ils augmentent eux-mêmes la pression sur l'UE pour accélérer la transition vers des camions propres, comme l'a noté la « Verkehrsrundschau » dans un rapport.

Des membres bien connus du secteur du transport routier

Les membres de l'alliance du fret routier comprennent Contargo, Deutsche Post DHL, FM Logistics, Geodis, Girteka Logistics, Meyer & Meyer, No Limit Logistics, van der Wal et Vos Logistics. Du côté des expéditeurs, Anheuser-Busch est rejoint par InBev, Ikea, Nestlé, Michelin et Unilever. Des organisations telles que la Nordic Logistics Association, le Polis Network, Transport and Logistics Netherlands et Transport & Environment sont également représentées.

Exigences à l'égard de la Commission européenne

Dans un communiqué de presse publié récemment, l'Alliance européenne pour un camionnage propre appelle la Commission européenne à « faire du passage à des camions sans émissions une priorité dans sa politique de protection du climat ». Ce qu'il faut c'est « une stratégie politique pour une mobilité durable et intelligente, comprenant des propositions de normes en matière de CO2 pour tous les types de camions et de remorques d'ici 2022 au plus tard ainsi que des réglementations strictes en matière d'émissions pour les véhicules équipés de moteurs à combustion ». Une feuille de route claire pour une expansion complète de l'infrastructure pour les carburants alternatifs d'ici 2040 et un programme de financement spécial de l'UE avec des subventions pour soutenir le secteur du transport routier de marchandises sont également nécessaires. Selon l’Alliance, en outre, les 18 entreprises demandent que la modification prévue de la directive Eurovignette, qui prévoit une réduction significative des péages pour les véhicules à émissions zéro, soit achevée sans délai.

Le transport et la logistique : un bon exemple

Avec la nouvelle initiative, le monde des affaires, pour sa part, augmente une fois de plus la pression sur les politiciens pour qu'ils fassent des progrès en matière de politique climatique. Les entreprises de transport et de logistique, en particulier, ont de bonnes raisons de le faire, car elles donnent le bon exemple depuis plusieurs années déjà. Le réseau de logistique de l'arrière-pays Contargo, par exemple, qui fait maintenant partie de l’alliance, a commencé l’électrification de sa flotte de véhicules depuis un certain temps. Lors du salon transport-CH de novembre dernier, le premier partenaire européen de divers acteurs dans le domaine des chaînes logistiques intermodales (compagnies maritimes, transitaires, etc.) a complété son parc de véhicules avec des semi-remorques entièrement électriques du leader suisse E-Force One. E-Force One a remis le premier de deux camions de 44 tonnes entièrement électriques à la filiale du groupe Rhenus lors du Salon suisse du véhicule utilitaire (voir https://tch.online/fr/news/default/contargo-mise-sur-les-tracteurs-de-semi-remorque-e-force-one).

 

Source : https://www.verkehrsrundschau.de/nachrichten/18-unternehmen-gruenden-european-clean-trucking-alliance-2641901.html?utm_source=browser&utm_medium=push%20notifications&utm_campaign=cleverpush